Un manga de Kaya Tachibana et Sanazaki Harumo d’après l’oeuvre de Jay Skwar

L'UNIVERS D'EGREGOR

Egregor est le parcours initiatique d'un jeune héros dans un univers médiéval fantastique.

Très vite, le protagoniste est confronté à une terrible tragédie qui bouleverse son existence et à la suite de laquelle il se lance dans une intense et sanglante quête de vengeance.

Bien que la trame principale se concentre sur le héros, le récit laisse le champ libre à de multiples intrigues secondaires impliquant un large panel de personnages très divers.

Egregor aborde des thèmes variés parmi lesquels :

  • l'évolution d'un jeune homme qui, par le biais de ses découvertes et de ses rencontres, va prendre conscience des secrets ancestraux dissimulés en son sang.
  • l'exploration d'un monde inconnu, souvent hostile, au sein duquel s'exercent des forces surnaturelles auxquelles seules certaines castes d'individus peuvent accéder.
  • le développement, en toile de fond, d'un univers disposant d'une géographie, mythologie et chronologie propres et originales.

Mais dans Egregor, il est aussi question de vengeance, et par extension, de morale. La conscience humaine a tendance à créer un clivage décisif entre le bien et le mal, comme s'ils étaient voués à être irrémédiablement confrontés l'un à l'autre. Mais si cette opposition n'était en fait que le résultat d'une lutte intestine ? N'est-il pas possible de concevoir que le bien et le mal soient les facettes d'une seule et même pièce, que ces deux facettes puissent se permuter plus aisément qu'il n'y paraît ? Dans cette acception, Foa doit prendre garde à préserver son intégrité, et à ne pas se laisser corrompre par le mal qui sommeille en lui, au risque de se voir incarner tout ce qu'il a en horreur.


Puisant son inspiration dans diverses œuvres majeures ayant marqué leur genre, telles "Le Seigneur des Anneaux", "Game of Thrones", ou encore "Berserk", Egregor offre une atmosphère sombre et crépusculaire. Les personnages évoluent dans un univers où nul n'est à l'abri, et où la mort peut se manifester à tout moment. Même si le début de l'intrigue nous dépeint un monde paisible et à priori sans danger, les évènements se compliquent très vite et le climax propulse le ton de l'histoire à un niveau de violence et de cruauté inouïes.


Mais si Egregor nous présente un monde impitoyable, il ne le fait pas pour autant sans équivoque. Sous certains aspects, ce monde présente aussi des côtés plus optimistes, telles l'épopée et l'aventure. Ainsi, on peut retrouver des références à des œuvres telles que "One Piece" et "Hunter x Hunter".